Moon Creek

Vous avez toujours désirez entrez dans un sport étude pour faire votre collège et votre lycée ? Vos parents ne vous ont jamais autorisé à réaliser ce rêve ?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 & Joséphine Desroses &

Aller en bas 
AuteurMessage
Joséphine Desroses

avatar

Nombre de messages : 229
Age : 21
Galop : Monitorat
Célébrité Avatar : Hannah Beth
Classe : professeurs et moniteurs
Date d'inscription : 27/07/2008

MessageSujet: & Joséphine Desroses &   Mer 13 Mai - 19:19


    && VOTRE PERSONNAGE &&

    Nom : Desroses
    Prénom : Joséphine
    Date de naissance et/ou âge : 17 Juin 1989
    Biographie :
    Tout commence le dix sept juin mille neuf cent quatre vingt neuf, à Londres. Les Desroses viennent d'accueillir des jumeaux, chose très rare en Angleterre. Violette Desroses, assise sur le rebord de la fenêtre de la clinique où elle vient de mettre au monde Joséphine et son frère William. Personne ne le sait encore, personne ne sait que Joséphine Desroses vient de naitre, mais dans quelques années, ils le sauront. L'Angleterre ne sait pas qu'elle vient de voir naître un prodige de l'équitation. Les premiers mois passèrent, suivis par les premières années. Rien de bien particulier. Joséphine Desroses était une fille sage, qui travaillait bien au collège et écoutait ce qu'on lui disait. Elle n'avait jamais d'heure de colle et était un modèle pour tous. Jamais un pas de travers, jamais un mot plus haut que l'autre. Jo était tout simplement la fille modèle, celle qui savait tout sur tout, était sympa et n'avait pas la grosse tête. Pourtant, le fait que la plupart la traite d'intello l'avait enfermé dans une sorte de carapace, impossible à percer. La petite Desroses n'avait pas d'amis. Jusqu'au jour où Jenny Scott, une fille isolée mais fortement sympathique et rigolote vienne la voir. Les deux filles discutèrent. Jo adorait les animaux et voulait devenir vétérinaire. Jenny, elle, souhaitait être cavalière de compétition. Elle ne cessait de parler de ces animaux fantastiques que sont les chevaux, à la demande de Joséphine, et Jenny décida d'emmener Jo voir une reprise. Au contact de ses animaux, en caressant leur tête si douce et en voyant qu'ils écoutaient les hommes à la perfection, bien vite, Jo Desroses décida d'être cavalière à son tour. Elle était en cinquième, ses parents lui payèrent ses premiers cours. La jeune fille progressait vite et passa rapidement ses examens. Au bout de deux ans de pratique, Jo préparait son galop 5 à l'âge de 13 ans. Jamais le poney club n'avait vu un tel phénomène chez eux ni nulle part ailleurs et le personnel savait que le prodige Desroses était née. On pouvait lui demander de sauter des montagnes avec n'importe quel cheval, Jo, elle n'avait pas peur, elle le faisait. Très vite elle se lança dans la compétition et y pris goût. Mais les chevaux qui font tout ce qu'on leur dit et tourner dans un manège ennuya bien vite la jeune fille, qui en voulait encore plus. Elle préparait les chevaux à la compétition, les jeunes, ceux proches du sang, les débourrait même. Jo se plaisait bien ainsi. Les voyages l'emmenaient de plus en plus loin, et poussait la jeune femme à s'envoler toujours plus haut. Mais bientôt même les jeunes chevaux et les chevaux proches du sang ne donnèrent plus assez à Jo. C'est alors qu'elle rencontra T'es belle. Magnifique ponette vive, compliqué et agressive, la petite rouanne était la ponette parfaite. Elle virait les cavaliers à tour de rôle, tout le monde. Il n'y avait plus qu'un seul espoir pour la ponette, éviter qu'elle finisse piquée : Jo. Jo se rendait compte de l'importance de sa mission, c'était pour la vie de la jument, pas un jeu. Tout le monde pensait que Jo allait pouvoir sauver la ponette, la cavalière aussi d'ailleurs. C'était une séance de cross basique, avec quelques obstacles. Mais d'abord, détente en carrière à l'obstacle. Tout l'échauffement se déroula bien, T'es belle était chaude mais répondait aux aides. Pour la calmer, Jo la faisait piaffer. Mais la jument ne se calmait pas. Et bien ! Jo décida d'utiliser ses aides pour faire de cette énergie une pousée en avant positive. On commença à l'obstacle. Très vite, les barres montèrent. Un orage était proche. T'es Belle embarqua sa cavalière à la réception. Jo la laissa se défouler, avant que le premier coup de tonnerre n'éclate. T'es belle se cabra et retomba sur elle même, écrasant sa cavalière.
    "Jo, ça va, tu es sûre ?"
    "Mais oui ! Laissez moi, maintenant !"
    Une porte claqua. Jo était assise dans sa chambre, les larmes aux yeux. Elle ne s'était pas fait mal, elle avait échoué. Elle aurait dû rentrer T'es Belle au lieu de continuer l'entrainement alors que l'orage était si proche. Tout était sa faute ! T'es belle allait mourir à cause d'elle ! Et ça personne ne semblait comprendre. C'est alors que Joséphine eut une idée qui surprit tout le monde. Avec ses économies pour s'acheter un ordinateur portable et un peu d'argent mis de côté, elle racheta T'es Belle. L'entraîna. Comme une folle. Elle ne pouvait s'empêcher de penser à la soirée du 19 Aout 2001, où, par un temps orageux, la jument avait failli se tuer elle même. Si Jo n'avait pas été là, la jument serait morte à l'heure qu'il était. Jo s'entraîna dur, chaque soir, prenant part à des concours le week end, encouragée par Jenny dans sa montée en puissance. Elle enchaîna les épreuves avec T'es Belle, s'illustrant et restant gravé dans les mémoires de tout le monde. A cette époque, comme aujourd'hui encore, où Jo avait quinze ans, tout le monde la connaissait. En france, son pays d'adoption, elle se qualifia pour le Championnat d'Europe.
    Suite à une très bonne performance sur le barrage où elle était troisième derrière Jade Florini et Alexandra Stuwart, deux cavalières que tout le monde connaissait à l'époque, la pause déjeuner arriva. Jo se rendit à la cafétéria et déjeuna avec jenny en toute sérénité.
    "Pas trop peur ?"
    "Non."
    "Tu crois que tu vas gagner ?"
    "Oui."
    Ce sont les derniers mots que prononça Jo la Compétitrice avant cette compétition. Une fois qu'elle eut avalée ses frites et son steak, elle partit aux écuries s'occuper de t'es Belle. la jument hennit dès qu'elle vit sa propriétaire. Jo la prépara puis alla au contrôle de santé. Elle passa l'examen dans un cabinet fermé, avec de grands rideaux rouges, alors que le docteur lui annonçait une mauvaise nouvelle.
    "Mademoiselle, vous n'êtes pas en état de participer de nouveau à ce concours, ça pourrait être dangeureux."
    "M'enfin, Monsieur, pouvez pas me faire ça ! C'est le championnat d'Europe, réalisez un peu !"
    Jo sortit en claquant la porte. Elle n'écouterait pas les conseils du médecin. Qu'est ce qu'elle s'en fichait de cette fichue migraine ! C'était le stress, c'est tout. Va pas en faire tout un plat, le docteur. Jo prit le chemin des écuries en croisant une amie de concours, Elsa Garrigue. Plus qu'une amie, c'était l'ancienne propriétaire de T'es Belle avant de la vendre au club. Elle était très reconnaissante à Jo d'avoir sauvé sa jument, à laquelle elle restait très attachée. Mais elle ne pouvait pas savoir, tout comme Jo, que c'était la dernière fois qu'elle verrait T'es Belle...et cette Jo là.
    La tête de Jo lui tournait et Joséphine, sans rien laisser paraître, alla chercher sa jument après avoir salué Elsa. Tout était normal, à part l'état de Jo. Pas de quoi en faire un plat ! La jeune femme, dans la fraicheur, enfila sa veste bleu et son pantalon blanc, sa bombe noire et ses bottes assorties. Elle sortit T'es Belle du box en réglant sa mentonnière. Elle alla détendre sa jument, la tête lui tournant de plus en plus, son regard dans le vague. Elle voyait flou, revoyait juste des images de la veille, quand ses parents avaient parlés de vendre T'es Belle, la trouvant trop dangeureuse.
    "Numéro 403 s'il vous plaît, Joséphine Desroses sur Spot. Numéro 403 !"
    Jo rejoignit le jury, salua sous les applaudissements du public : il était rare de voir une si jeune cavalière à si haut niveau et entama le parcours. Les quatres premiers obstacles ne posèrent aucun soucis à Joséphine. T'es Belle prit un bon galop, énergique et plein d'entrain pour le mur en spa. La dispute. Quand ses parents avaient parlé de vendre T'es Belle, la trouvant trop imprévisible et nerveuse lors de concours à si haut niveau.
    "Pour l'instant, Joséphine est troisième au classement général. Elle nous vient de Londres."
    Ne pas penser à ça. T'es belle refusa. Perséverer. Avec des jambes, cette fois.
    "Oh non, et c'est une dérobade ! Coup dur pour Joséphine qui vient de perdre sa jolie troisième place !"
    "Allez Jo !"
    Encore. Toujours redemander. Avec du train. Jo prit le grand galop, le mur lui semblait immense. T'es Belle s'envola.
    "Quel magnifique saut ! Oh non !"
    Jo accompagna bien le saut mais un pied de T'es Belle raccrocha dans la barre supérieure. La barre cassée lui transperça le paturon. T'es Belle hennit de douleur, et la chute sembla se dérouler au ralenti. Sans un cri, sans un mot, Jo s'écroula, écrasée par la jument qui avait bien forci depuis sa première chute.
    Le SAMU vint chercher la cavalière. Ils l'emmenèrent sur une civière. La jument rouanne, plus loin, poussa son dernier souffle sous la piqure du vétérinaire. Elsa courut jusqu'à une de ses juments préférés, qui venait de se rendre au paradis.
    Nous sommes cinq ans plus tard, Jo ne pense plus aux chevaux et travaille en tant que caissière dans une petite boutique qui tourne bien. Une boutique de souvenir. Toujours à Paris. Mais loin, très loin du centre équestre ! D'ailleurs Jo n'y pense même plus. Elle est en fauteuil roulant, les médecins pensent qu'elle devra y rester assise toute sa vie. Mais ça, c'est impossible pour Jo la battante ! Les clients ont peur d'elle ou pour elle. Car ils la connaissent. Forcément. Mais tout ce qu'il restait comme souvenir à Jo, c'était de la peur. De la colère contre elle même. De la tristesse. De sa stupidité. Et puis cette large cicatrice dans son dos.
    Jo est mutée, souffrant trop des clients et est envoyée loin, loin à Beauvais, car la jeune femme vivait depuis qu'elle était en France à Paris.
    Pour aller à son travail chaque matin, Jo passe chaque matin devant un centre équestre. Un jour de pluie battante, la route est bien trop glissante et Jo est contrainte de s'arrêter au centre équestre. Elle y découvre Le Centaure, l'Homme qui fait danser les chevaux, Bernard Agnès Sachsé. Elle lui réapprendra à monter, et à approcher les chevaux d'une façon différente, ainsi qu'à "tirer" quelque chose d'eux de compliqué tout en douceur.
    Plus d'obstacle, plus rien. Jo ne veut plus sauter. Elle s'achète un cheval et une maison près du centre équestre. Elle est heureuse, elle donne un coup de main aux écuries et en échange Bernard la paye et lui donne chaque jour encore un peu plus de son savoir faire. Mais le bonheur n'est jamais là très longtemps.
    Par un magnifique jour d'été, où le soleil emplissait la cour et réchauffait le crotin des chevaux, un incendie se déclara. Jo n'étant plus en fauteuil roulant, bondit jusqu'à l'écurie pour sauver les chevaux. Le spectacle qu'elle y vit fut horrible pour elle. Son cheval hurlait de douleur, brulé par les flammes. Au risque de se faire brulée vive elle même, elle bondit et libéra les chevaux. Elle devait se résoudre à laisser mourrir son cheval ici... Non ! Même si c'était dangeureux, même si elle y perdait la vie, pas une deuxième fois ! Elle ne se brula que légerement mais sauva la vie de son cheval qui est mort il n'y a que quelques jours de vieilliesse.
    En attendant avec lui, pour payer les dettes de Bernard quant à la ferme qu'il ne pouvait rembourser, dès qu'il fut rétabli, elle prit le chemin des concours. Et alla de nouveau loin. Une deuxième fois les championnats d'Europe. Pas de chute, et une première place "à la gloire de T'es Belle" annonça t-elle radieuse. Bernard reconstruit la ferme et la remerciant, il la laissa partir pour d'autres concours. Aujourd'hui Jo Desroses s'est refait un nom, un vrai, comme celui de T'es belle ou de Last chance, son deuxième cheval qui lui fit remporter le titre. On garde de Jo Desroses une leçon d'amour de courage de perséverance et un sourire éclatant et des bonnes performances bien sûr !
    Mais Jo ne prit cependant pas sa retraite, elle continua sur sa lancée et reprit avec ambission la route des concours. Cependant n'ayant pas de cheval, elle rejoignit le Domaine de La Rose Noire dans l'espoir de tomber sur un cheval délicat à lancer dans la compétition qui lui rappellerait T'es Belle. Ou même Last Chance, impétueux et fougueux. Elle fit la rencontre de Néaliz, une jument ayant peur du vent. Elle remporta bientôt de grands succès sur son dos, mais attrapa une grave maladie et fut admise dans un grand hopital.
    Plusieurs mois plus tard, la jeune femme s'envola vers le nord de la france et fut formée au métier de monitrice d'équitation. Elle enseigna pendant un an au ranch du Pin Creux, jusqu'à la fermeture de celui ci dû à des problèmes financiers. La jeune monitrice d'équitation s'exila donc vers le milieu de la France, cette fois ci, et fit un peu de concours avec de jeunes chevaux, dont les Cycles Classiques. Elle lança dans la compétition pas mal de chevaux aujourd'hui courronés de succès et fut repérée par Chiara Apelwood qui lui proposa une offre d'emploi à son sport étude, Moon Creek. La jeune femme emmena avec elle sa jument, So Perfect et quelques mois plus tard, fit ses premiers pas dans la cour de MC. Et oui, ce sport étude a la chance d'accueillir la célèbre Joséphine Desroses !


    Caractère :
    Joséphine ? On ne sait pas grand chose d'elle. C'est une fille très mystérieuse, qui semble vouloir garder un secret. D'elle même émane une certaine sensibilité qui séduit les garçons et les fait tomber comme des mouches. Mais Jo ne pense pas qu'aux garçons, elle leur préfère les chevaux. La jeune femme a toujours eu besoin d'affection et dans sa grande famille de gens riches elle n'a pas eu trop l'occasion d'en recevoir. C'est auprès des chevaux qu'elle trouve cette affection. On l'appelle d'ailleurs "Horse Wooman", si nous traduisons, Femme Cheval. Dès qu'elle approche d'un cheval, elle comprend ses soucis et l'équidé l'apprécie tout de suite. Joséphine est plus à l'aise avec les chevaux qu'avec les humains, même. Parce si vous la croisez, un jour, elle pourra être rieuse et souriante, un jour discrète et timide. C'était une jeune fille pleine d'ambission mais tous ses rêves se sont envolés en un rien de temps. Jo la Compétitrice est morte dans l'accident, et est née à la place Horse Wooman. Cependant, avec les enfants, Jo est toujours très sympa, et est une excellente professeure d'équitation pour les petits. Sa patience et son expérience font souvent la différence, ainsi que sa joie de vivre, car les autres moniteurs, quoique sympas, n'arrivent pas à la cheville de Joséphine Desroses.

    Voie choisie: Monitrice d'équitation
    Pour votre avenir, que voulez vous faire : Rien de beau, rester ici.. ^_^
    Nom de la star de votre avatar : Hannah Beth
    Photo autre que l'avatar (facultatif) : La flemme ^_^

_________________
Joséphine Desroses
Les marques du passé...
So Perfection
Un besoin de tout recommencer...



Dernière édition par Joséphine Desroses le Dim 31 Mai - 15:56, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joséphine Desroses

avatar

Nombre de messages : 229
Age : 21
Galop : Monitorat
Célébrité Avatar : Hannah Beth
Classe : professeurs et moniteurs
Date d'inscription : 27/07/2008

MessageSujet: Re: & Joséphine Desroses &   Ven 15 Mai - 15:48


    && VOTRE CHEVAL (pour les propriétaires) &&

    Nom (affixe compris) : So Perfection de l'Orca
    Age : 3 ans & demi
    Sexe : Jument
    Race : Pur Sang Anglais
    Robe : Noire
    Résumé en trois lignes minimum son caractère :
    >> So Perfection de l'Orca est une jument avant tout gentille & pourvu d'un coeur gros comme trois fois la France. Mais quand on prononce le nom de So Perfection, plus particulièrement sur les hippodromes, un frisson nous envahit. L'affixe De l'Orca, c'est celui de Suprême & de sa fille Suprêmatie, deux célèbres juments au caractère bien trempé. Oui, Perfect a en effet un caractère bien trempé. Arrière petite fille de Suprême, elle est une véritable petite terreur des hippodromes mais aussi des jockeys. Rappellons cet accident à l'âge de deux ans, où elle s'était fracturé la cheville, & où tout le monde lui prédisait une mort certaine. & bien non. Perfect survécut & même mieux, se fit soigner. Aujourd'hui elle est d'ailleurs en grande forme. Retenons donc de Demoiselle III de l'Orca est doté également d'un courage & d'une détermination sans pareille.
    Spécialité(s) : Courses hippiques.
    Discipline qu'il déteste (une seule) : Dressage.
    Photo spoiler :
    Spoiler:
     

    && VOUS &&

    Prénom : Justine
    Age : 12 ans
    Avis : Pourquoi je suis là, si j'aime pas ? xD
    Autre(s) : Proprio & Moon Creek (la flemme d'éditer - _-)

_________________
Joséphine Desroses
Les marques du passé...
So Perfection
Un besoin de tout recommencer...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
& Joséphine Desroses &
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LOUISE (+) Viens Joséphine dans ma machine qui vole, qui vole s’envole comme une folle.
» Josephine Ange Gardien
» Sundin à Montréal
» GR et Mangas ...
» [Ex] José Luis Chilavert (Retraité)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon Creek :: Administrations :: Inscriptions-
Sauter vers: